Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MERCI

Publié le par atelier-caractere

« Je vais prendre une photo de la maison maintenant car maintenant elle a vécu avec nous. »
Nos présences se sont inscrites dans les plis des fauteuils, dans la toile des rideaux repliés dans le coin de la pièce.
La CANTARELLA.
Cette maison était faite pour notre rencontre à tous. Les murs portent nos récits, nos récits habitants de cette maison.
La chanson, les notes que tu as créées dans nos têtes. Notre chef d’orchestre, nos regards vers tes horizons. Tes yeux vers nos horizons, le temps d’un instant. La maison vibre de nos voix, de nos voix qui portent tous ces précieux mots. Ces pépites que tu nous montres et que nous ramassons sur le bord de nos chemins. Le marin connait milles routes et le phare le ramène au port. Les égarements, tu nous les proposes mais les panneaux tu les disposes. Nos phrases acclament, applaudissent, réclament tes consignes. Tu es la flute, nos récits le champagne. Conny

Mère de tous les rêves, tu as fait naître le meilleur, l’improbable osmose d’individus épars qui par ta voix écrivent le monde tel qu’on le voudrait. Murielle

Nelly, c’est une voix, envoutante, ensorcelante, qui nous happe. Impossible de ne pas l’écouter, Nous sommes obligés de lâcher prise. Et coule dans nos têtes, nos cœurs, la certitude que nous pouvons y arriver. Daniel

Ta présence fragile et têtue. Il émane de toi un enthousiasme pour les mots qui se répand dans l’atmosphère comme un appel à la paix. Nous le respirons, Il pénètre en nous, nous apaise, éveille nos images intimes et nous intime de poursuivre nos chemins vers l’imaginaire. Hélène.

Une infinie délicatesse, une lumineuse érudition, une inconditionnelle présence, une absolue justesse et tellement plus encore. Merci pour cette escapade littéraire où le temps semblait tellement différent que j’en suis presque devenue indifférente à ses impératifs, en tout cas sur ces 6 petits jours. Le 6 est un de mes chiffres favoris … J’ai aimé comme jamais manier ces 26 lettres... Et tellement plus encore… Mille mercis, mille baisers pour ce séjour aux scintillantes tonalités. Céline

Nell comme l’enfant sauvage, libre comme l’air, qui apprend de tous les continents en y semant ses troubles, ses désirs, ses amours…. Nell, qui nous fait gouter l’étourdissant plaisir d’écrire et nous ferait presque croire que nous avons du talent. Nell, une magicienne qui transforme des Etres venant de toutes parts en écrivains en herbes hautes. Nell, une découverte de quelques petites années, dont j’espère la présence à mes côtés des décennies encore, et encore…Nell, une inconnue il y a encore quelques jours, et bien qu’elle n’ait pas su me convaincre de participer à l’aventure de l’écriture, m’a tout de même accueillie avec tout son cœur. Virginie & Isabelle

Passionnée, passionnante et enthousiasmante. L’atelier d’écriture est une belle découverte. J’ai entamé mes premiers pas dans l’écriture et je suis heureuse que cela soit avec toi. J’espère pouvoir continuer au travers de tes cours en ligne. Tu as su me rassurer lorsque je doutais. J’ai aimé la multitude des autrices et auteurs abordés avec leurs univers. J’ai apprécié la finesse et la délicatesse de tes retours. Prends bien soin de toi. Mes amitiés. Mélanie

Lumineuse passion de la littérature, l’écoute, la distillation de temps en infini et puis la vie. Jean-Eric

Jean- Eric, ton ombre brille de mille feux, l’incendie fait rage.
Hélène, tes silences en disent long. Son silence est-il ton silence. Tu pourras le sauver de l’amnésie d’une vie.
Mélanie, quelles inquiétudes viennent vibrer une seconde sur ton visage, comme la brise sur la surface de l’eau. Ton sourire, magicien, vient les effacer.
Céline, tes pieds ancrés dans la terre maintiennent ta tête hors les nuages.
Virginie, ton rire, un collier de perles précieuses.
Isabelle, il y a un peu de Macha en toi, ta voix détentrice de tant de secrets. Tu peux les murmurer à nos oreilles.

Conny, dont le mystère et le mystique s’entremêlent dans un univers où l’espace temps n’a plus de frontière.

Daniel, il y a un géant en toi, le cœur d’un enfant y est roi.
Gloria, ce qui vibre en toi, c’est le bateau qui a traversé tant d’océans. Le vent dans tes voiles, souffle encore un peu de tes tempêtes.
Murielle, fais confiance à tes ailes, oui, elles sont de verre, on les sent fragiles. Tes yeux émeraudes sont des paratonnerres. Tu peux t’envoler.

MERCI
MERCI
MERCI
MERCI
MERCI
MERCI

Partager cet article

Repost0

AVANT GOÛT PROVENÇAL

Publié le par atelier-caractere

ROAD TRIP provençal et AVANT GOÛT d’une semaine d’ecriture  au pays de Giono !

Au plaisir de vous accueillir  ou de vous rencontrer à l’un des stages d’ecriture de cet été ! A très vite maintenant 

Pour toute information : atelier-caractere@orange.fr

AVANT GOÛT PROVENÇAL AVANT GOÛT PROVENÇAL
AVANT GOÛT PROVENÇAL AVANT GOÛT PROVENÇAL
AVANT GOÛT PROVENÇAL AVANT GOÛT PROVENÇAL

Partager cet article

Repost0

article

Publié le par atelier-caractere

Partager cet article

Repost0

ECRIVAINES

Publié le par atelier-caractere

Partager cet article

Repost0

SEJOUR D'ECRITURE ROBINSON, fin août

Publié le par atelier-caractere

Qui n’a pas rêvé de dormir dans une cabane perchée dans les arbres, ou dans une cabane flottant sur un lac ? Canoé à votre disposition, piscine, produits  du terroir, massage bien-être, un séjour d’écriture sous le signe du rêve et du zen !
Après le Var, sa maison, ses plages sauvages et ses senteurs, Cap sur le Périgord pour un séjour de 4 jours immergés en pleine nature au coeur d’une forêt préservée.

4 JOURS ZEN DANS LES ARBRES !
du 27 au 31 JUILLET inclus
Ou du 29 au 31 AOUT inclus

Cette initiation au roman et à la nouvelle ouvert à tous, débutants comme initiés, proposera d'autres thèmes créatifs. L'atelier de 4h par jour est organisé autour de temps d’écriture et de lecture, pour qui le désire, qui permet de donner à entendre son texte et découvrir celui des autres. Il n’est pas nécessaire d’avoir un projet de roman.

Faites vite si intéressés car il ne reste que quelques places dans ce lieu disponibles à cette date ! Il pourra être également proposé selon le mois choisi, confirmation ou non de ce stage ci, un autre stage d'été en Méditerranée fin août.

POSSIBILITÉ RÈGLEMENT EN DEUX FOIS. 1er virement dès inscription. 


Pour tout renseignement et brochure disponible : atelier-caractere@orange.fr

SEJOUR D'ECRITURE ROBINSON, fin août

Partager cet article

Repost0

SEJOUR ECRITURE DANS LE VAR EN JUILLET

Publié le par atelier-caractere

Il ne reste que quelques places au séjour !
CREATIVE WRITING, INITIATION AU ROMAN & A LA NOUVELLE

Une semaine alliant écriture & détente dont 5 jours de stage d'écriture
ouvert à tous, débutants comme initiés
du 19 au 23 juillet

Les participants à l'atelier sont déjà au nombre de 6 sur 8 personnes venues de différentes villes.
Hébergement dans le village, Chambres d'hôtes, Hôtels, Villas, possibilité repas à partager, piscine privée, plages sauvages et villages de charme, la Provence inspire !

 

L'atelier d'écriture démarre le dimanche matin et s'achève le jeudi milieu d'après-midi

Brochure disponible sur demande
Pour toute information : atellier-caractere@orange.fr


 

SEJOUR ECRITURE DANS LE VAR EN JUILLET

Partager cet article

Repost0

TEXTE PARTICIPANTE, A FLEUR DE VIE

Publié le par atelier-caractere

Ils passent, pressés, hâtés, flânés, ils vont, viennent.

Ils courent, halètent, s’attendent, s’espèrent, se désespèrent, regardent, leur montre, leurs messages; branchent leurs écouteurs sur les ondes du monde et se débranchent de la vie assise à leurs pieds.

 

Portent leurs courses, leurs marmots, leurs espoirs, leurs idées, leurs projets.

Parlent haut, fort, chuchotent, rient, crient, conversent, échangent, seuls, à deux, en bandes.

Ils se bousculent, se choquent, s’entrechoquent, se frôlent, se touchent, se pressent, s’oppressent.

Ils sont à naître, lissés, flétris, fanés, rosis, blanchis, noircis, transparents ou bedonnants.

Parsemés, ou en flots.

La rue se gorge et se dégorge, vit et meure, blanche et noire, artificielle et humaine; avec ses vitrines qui allèchent, assèchent, sa calèche désuète, ses odeurs qui dévient ou accrochent le ventre.

La vague humaine rythme le temps, calme, ou tempête agressive.

La rue, on s’y cache, s’y perd, s’en divertit, on ‘’l’asphalte’’, la piétine, la fuit, la ‘’tramwette’’ au son du gong.

 

Et lui, il est  posé, là, assis, au coin, figé, crispé, courbé, marmonnant ses mantras de S.D.F, le visage en guenilles; guenilles de la rue;  le corps en fripes, habillé par les ‘’ autres’, ces autres qu’il voit passer et repasser en tenue de ville, de ceux qui sont pressés, qui ont des idées, qui savent ou aller, d’où partir, d’où revenir, qui savent comment s’agiter.

A l’écart pour ne pas être écrasé, près de la porte du Monoprix pour en quêter des denrées… peut être ? Notre monnaie, plus sûre, un regard, trop incertain…

 

Petite gamelle, éparse de pièces, plus vide que celle du chien.

 

Il craint la taxe du voisin, le belliqueux d’en face, la bêtise humaine, avide d’un poupon de chiffon trop désarticulé pour défendre son os, l’ignorant qui viendrait à lui prendre sa place, bien située devant la bonne enseigne, sur la bonne rue, l’artère principale, celle qui donne du palpitant au cœur de la ville.

 

Un cri d’enfant brouille son regard, une pièce qui tombe rompt le silence du chien.

Lui, il connaît l’heure des autres, de ceux qui s’éveillent, de l’heure des poubelles du matin, de l’heure des croissants, de l’heure des sandwiches, de l’heure des quatre heures, de l’heure des mégots, à six heures quand ils ont tous fumés, il en reste un peu pour lui, de l’heure de la nuit, de l’heure du froid, celle de la maraude , celle  des poubelles du soir, quand elles sont bien gorgées des déchets de ces autres qui sont au chaud, quand, lui, panse sa journée, avant de s’engouffrer dans son corps pour la nuit.

Il est posé, là, allongé;  propriétaire sans taxe aucune, ni la foncière, ni l’habitation, ni l’horodateur, aucune valeur ajoutée, toutes soustraites de cette vie des autres qui filent devant lui, plus rares, silencieux, aveugles.

Une parole échangée le tient encore debout, couché pourtant.

Il est posé, las, endormi par la nuit, contre l’aine du chien en éveil pour lui.

Le corps endolori mais en vie, égratignée par elle mais ici; libre.

 

Rencontre d’un désir minimum.

 

Dans la tempête de la vague, certaines écumes résistent plus que d’autres à la brisure de l’asphalte. Marie-Pierre

 

Partager cet article

Repost0

ATELIER ECRITURE ON LINE, SAMEDI 20 JUIN

Publié le par atelier-caractere

Rejoignons nous pour fêter l’été !

Rendez-vous sur Zoom ce SAMEDI 20 JUIN
de 16h à 18h30

Au plaisir de vous, quelle que soit votre ville, débutant ou initié. Pour tout renseignement,
contact : atelier-caractere@orange.fr

 

ATELIER ECRITURE ON LINE, SAMEDI 20 JUIN

Partager cet article

Repost0

ATELIER ECRITURE ON LINE, SAMEDI 13 JUIN

Publié le par atelier-caractere

ATELIER ECRITURE ON LINE
Samedi 13 juin
de 16h à 18h30

Une autre manière de se rencontrer !

Pour toute information ou inscription : atelier-caractere@orange.fr

ATELIER ECRITURE ON LINE, SAMEDI 13 JUIN

Partager cet article

Repost0

MERVEILLEUX AIME CESAIRE, LE FRERE VOLCAN

Publié le par atelier-caractere

 
Merci à Aimé Césaire, écrivain humaniste et merci à tous ces êtres qui luttèrent pour leur dignité et leur intégrité, Leopold Sédar Senghor, Toni Morrison, Toussaint Louverture, mais aussi Rosa Park, Mandela, Luther King..
 
Partir.
Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-
panthères, je serais un homme-juif
un homme-cafre
un homme-hindou-de-Calcutta
un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas
 
l'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-torture
on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer
de coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoir
de compte à rendre à personne sans avoir d'excuses à présenter à personne
un homme-juif
un homme-pogrom
un chiot
un mendigot
 
mais est-ce qu'on tue le Remords, beau comme la
face de stupeur d'une dame anglaise qui trouverait
dans sa soupière un crâne de Hottentot?
Aimé Césaire
Cahier d'une retour au pays natal
MERVEILLEUX AIME CESAIRE, LE FRERE VOLCAN
MERVEILLEUX AIME CESAIRE, LE FRERE VOLCANMERVEILLEUX AIME CESAIRE, LE FRERE VOLCAN

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>