I HAVE A DREAM

Publié le par atelier-caractere

Je rêve qu’un jour le mot vieux redevienne une marque de respect, que sa fragilité ne soit plus traitée d’anormalité mais de singularité, qu’elle nous rappelle à leur sagesse féconde,

Je rêve qu’un jour d’autres passerelles s’élèvent entre ces lents promeneurs et leur dignité, entre leur désarroi parqué dans des couloirs de résidences ou de maisons confinées et leur courage,

Je rêve qu’un jour les plus confortables quittent leur pelouse manucurée pour s’approcher des bancs de solitude, je rêve qu’un jour l’engagement l’emporte sur la demi-mesure, l’action sur l’hypocrisie,

Je rêve qu’un jour le mot frère soit rendu à l’universel puisque au familial, il en perd parfois le sens, je rêve qu’un jour mon frère et ma soeur Guarani, juive, africaine, ou de quelque autre carte du monde, plus jamais ne baisse la tête devant la haine de sa différence,

Je rêve qu’un jour le mot Etat cesse d’être le lieu d’instrumentalisation d’une peur ou d’une pandémie pour justifier son ambition autoritaire,

Je rêve qu’un jour le mot enfant nous rappelle que pour lui, tout bonheur est une innocence, que ses premiers pas se confondent à ceux de l’ancien qui avec lui chemine du même pas lent, sa main comme un sésame dans la sienne,

je rêve que l’homme rende enfin des comptes à la nature, qu'il en en répare son exploitation brutale, et dans ce même mouvement préserve l’altérité de ses arbres, de ses peuples et cesse de toujours la submerger, la dominer, l’uniformiser,

Je rêve qu’un jour le meilleur puisse l’emporter sur le pire des hommes, que l’urgente humanité, la nécessaire solidarité triomphent de la fatalité, que ces applaudissements au balcon continuent bien après 20h pour les plus nobles des humains,

Faisons le rêve que 2020 ne soit pas une fin mais un commencement
nell b

A tous les Aidants, merci

I HAVE A DREAM
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article