LE RISQUE ET LA DOUCEUR, hommage à Anne Dufourmantelle

Publié le par atelier-caractere

J’ai découvert Anne Dufourmantelle dans une émission sur France Culture, autour de son livre, Puissance de la douceur, où elle analysait entre autres, les figures littéraires de Bartleby le scribe, personnage d'Herman Melville, ou le prince Mychkine dans L'Idiot de Dostoïevski. Loin de tout cliché ou de tout ouvrage estampillé “bien-être“, j’écoutais captivée, parler cette femme non seulement psychanalyste et philosophe, éditrice et chroniqueuse, mais aussi romancière de talent.
« Une activation du sensible en intelligible. Sans douceur y aurait-il un passage possible entre ces ordres ? », c’est de cette langue intime alliant force et enchantement qu’Anne Dufourmantelle s’est faite passeur.


Elle écrivait encore, « On peut rendre fou quelqu’un, en l’empêchant de rêver. On peut aussi sauver sa vie en écoutant ses rêves à temps »
Cette chercheuse inlassable faisait preuve d’une humanité exceptionnelle.
C’est dans son livre L’Eloge du risque, qu’Anne Dufourmantelle illustre ce qui a été son engagement le plus éloquent. Prendre le risque d’aimer, de vivre, de créer. Ce temps du risque, celui des résistants.
Quelques uns de mes titres préférés sont cités ci-dessous.

Anne Dufourmantelle a trouvé la mort cet été en portant secours à deux enfants se noyant. Elle avait 53 ans.

Un auteur à découvrir absolument, une philosophe de la liberté.

 

 

Extrait, Eloge du risque, Anne Dufourmantelle
On veut l’intensité sans le risque. C’est impossible. L’intensité c’est le saut dans le vide, la part d’inédit, ce qui n’a pas encore été écrit et qui pourtant en nous est en attente, de précisément ça. La passion est une disposition qui nait en nous depuis l’enfance, que l’on peut faire croître ou diminuer mais totalement altérer, jamais.

Extrait, Puissance de la douceur, Anne Dufourmantelle
La douceur se cache à l’intérieur des voix d’exil. Elle trouve là un écho à son passage, son insaisissable légèreté dans la tessiture d’une voix.

La douceur est ce qui nous permet d'aller au-devant de cet étranger qui s'adresse à nous, en nous. C'est la voix que le poète anime, et recueille.
C'est une part du monde sauvage déposée là.

A DECOUVRIR SUR FRANCE CULTURE
https://www.franceculture.fr/emissions/lessai-et-la-revue-du-jour-14-15/puissance-de-la-douceur-revue-muze

https://www.franceculture.fr/emissions/du-jour-au-lendemain/anne-dufourmantelle

TITRES
Eloge du risque
En cas d'amour
Puissance de la douceur


L’Intelligence du rêve
La Femme et le Sacrifice, d’Antigone
La Femme d’à côté
L’envers du feu

LE RISQUE ET LA DOUCEUR, hommage à Anne Dufourmantelle
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article